Facebook Twitter
afeelinglife.com

Rencontres Et Sexe

Posté le Mars 15, 2022 par Darrell Eggler

La datation de nos jours a radicalement changé au cours du dernier demi-siècle. Le sujet principal du sexe, ainsi que l'acte lui-même, devient de plus en plus nommé une section acceptable d'une date de nos jours.

Dans les années 1950 et au début des années 1960, le sujet principal du sexe a été rarement discuté ou considéré comme une manière aussi ouverte, à une date romantique, car elle l'est aujourd'hui. Il ne s'agit tout simplement pas de dire que le sexe, ou le sujet principal du sexe, n'a pas fait une «apparition» à une date romantique. D'un autre côté, le sexe, à plusieurs reprises, s'est effectivement «inséré» dans une date. La différence entre ce moment-là et aujourd'hui est que ces occurrences étaient l'exception, par opposition à la règle.

Pour le large plus de Daters à cette époque, le sujet principal du sexe a été conservé dans la toile de fond. Le sexe était le tacite de «l'éléphant» dans la région. Comme vous pouvez vous y attendre, à l'époque où deux jeunes membres en bonne santé du sexe contraire partagent des quartiers proches, il y a toujours un courant sous-jacent d'électricité sexuelle dans l'air. Il n'avait tout simplement pas été ouvertement, ou crasse, reconnu par le couple de rencontres.

La plupart des vont à l'époque, ont suivi des lignes similaires. Tout au long d'un rendez-vous, un homme fera des blagues et / ou des commentaires suggestives, et parfois, étreigne et saisira la dame, mais il savait où vous pouvez tracer la ligne - et avait suffisamment de classe pour ne jamais le traverser. Une femme a flirté et a regardé sciemment à sa date, et selon les circonstances, pourrait permettre une quantité particulière de contact physique superficiel. Pourtant, elle n'irait pas jusqu'à se placer directement dans une situation compromettante qu'elle ne pouvait pas échapper.

La plupart des dates ont culminé dans un «baiser de bonne nuit». Certains sont allés plus loin et comprenaient des «caresses lourdes», y compris les baisers de langue, les caresses, etc. - mais aucune «peau» n'est arrivée en plein air. Enfin, un groupe inférieur comprenait ceux qui allaient «tout le long»; Mais comme mentionné, ce groupe était l'exception, par opposition à la règle. Il avait été rare qu'un couple de rencontres puisse avoir des relations sexuelles à travers les premières étapes de la «parade nuptiale».

Bien qu'il n'y ait absolument aucun doute que le sexe était toujours dans le contexte d'une date romantique, les Daters avaient suffisamment de retenue, ou, respect de soi, pour l'éviter d'arriver au premier plan.

Dans le monde moderne des rencontres, le sexe a eu un rôle plus important. De toutes les dates, le sexe est ouvertement discuté et discuté par les deux Daters. Il y a peu d'embarras à répondre aux questions sur son expérience sexuelle passée, ses goûts ou à n'aime pas, ainsi que son degré d'expertise sexuelle. Les questions de la nature ne sont ni embarrassantes pour les participants, ni considérées comme inférieures à son entreprise personnelle et privée.

En fait, si le sujet principal du sexe n'est pas augmenté, le dater est souvent considéré comme ennuyeux ou inexpérimenté, au lieu de respectueux votre vie privée respective.

Encore plus dérangeant peut être le nombre de datirs pour la première fois qui participent au sexe après s'être connus pendant quelques heures. Beaucoup de gars viennent tout de suite et ont leur rendez-vous s'ils avaient déjà enduré un «stand d'une nuit», et / ou s'ils envisageraient d'avoir un «stand d'une nuit». Peu de filles sont insultées par ce type de questionnement et répondent comme si elles étaient à l'entretien en emploi. Pire encore, certaines filles pensent à la demande, et certains y consent même.

Quand cela implique le sexe, il semble que le processus d'idée de quelques-unes de ces jeunes femmes se déforment légèrement. Le point en fait, une quantité croissante de dames aujourd'hui insiste sur un certain type de sexe, que je ne décrirai pas ici, n'est pas, en fait, le sexe. Ils indiquent que le sexe ne se produit que lorsque deux personnes différentes se sont allongées et ont également des rapports sexuels. Ils déclarent que tout acte sexuel n'est pas du tout un acte sexuel, et de tels actes ne sont pas pires que les baisers. Avec ce type particulier de pensée, il est clair d'observer à quel point il est vraiment facile pour les hommes sans scrupules d'exploiter ces femmes naïves et mal informées.

Le degré de respect de soi et de maîtrise de soi, dans beaucoup de couples de rencontres d'aujourd'hui, semble avoir diminué dans le rapport direct à l'augmentation de ces luxures sans vergogne et débridées.

Il sera sage, pour les Daters d'aujourd'hui, de garder à l'esprit que même si on ne peut pas refuser que le sexe soit vraiment une expérience agréable, c'est aussi cher. L'acte de sexe a des conséquences et des responsabilités qui sont fréquemment sous-estimées et fréquemment négligées.